Devenir volontaire pour tester des produits cosmétiques ?

C’est un travail assez atypique mais connu chez les étudiants. Avant de venir faire mes études sur Lyon, j’avais réfléchi à quelques boulots, histoire de pouvoir arrondir plus facilement les fins de mois. Au fil du temps j’ai un peu oublié cette idée, j’avais quand même envie de profiter de ma première année d’étudiant sans avoir à me lever le tôt le dimanche matin ou travailler tard les soirs de week-end. (C’est-à-dire oublier les bonnes soirées en quelque sorte!)

Après avoir quand même déposé quelque cv et lettre de motivation avec un entretien peu concluant, je me suis rappelé d’une conversation que j’avais eue avec une collègue de Mcdo cet été.

Cette dernière m’avait parlé d’une institut de test de produits cosmétiques pas loin de sa fac. C’était plutôt vendeur, tester un produit pendant quelques jours, semaines voir un mois contre une rémunération, pourquoi pas ?

Novembre : je me lance dans la recherche d’une institut de test!

Avec quelques recherches google, je trouve une liste plus ou moins longue d’établissements qui proposent ce genre d’offre. Deux retiennent mon attention : lInstitut d’Expertise Clinique (IEC) dans le 6ème arrondissement de Lyon et Dermscan à Villeurbanne.

Donc je me rends sur les sites internet, je me renseigne, je remarque que Dermscan donne ouvertement les études en cours et les rémunérations de ces dernières. Au contraire l’IEC est un peu plus discret sans plus de description.

Je décide alors de me rendre dans « l’espace volontaire » :

IEC : On me demande de remplir un formulaire avec dans un premier temps quelques banalités (Nom, prénom, e-mail, adresse, téléphone..) mais aussi mon poids, ma taille puis mon activité professionnelle actuelle.

Dermscan : Même principe petit questionnaire mais un peu plus poussé avec des questions sur la consommation de tabac, les tatouages, des renseignements un peu plus précis sur les dents, les cheveux, le visage, les mains, les épilations et la transpiration. Ainsi que des informations sur les pieds, la poitrine ou encore les vergetures.

Dans les deux ont te demandes aussi comment avons-nous connu leur établissement..

À la fin du formulaire, on me propose des dates de premier rendez-vous, pour la visite médicale, toutes les informations et les conseils me sont donnés dans le mail.

C’est Dermscan qui m’a répondu en premier pour me notifier que ma candidature avait bien était prise en compte et que mon dossier sera étudié. Mais l’IEC m’a contacté quelques jours après ce mail pour me donner un rdv pour la visite médicale. Une dizaine de jours passent, un nouveau mail m’indique la date, l’heure et le lieu de cette visite.

Vendredi 9 décembre, 15H30 : Me voilà, en direction du 88 boulevard des Belges pour mon premier rendez-vous avec l’IEC. (Bon, je me suis actuellement en retard, pour ne pas changer!), j’ai trouvé assez facilement le bâtiment et me voilà dans l’ascenseur pour rejoindre le 6ème étage, à l’accueil des volontaires.

J’entre, muni de ma carte d’identité, d’un RIB et de ma carte vitale dans une salle plutôt spacieuse avec des sièges, distributeur d’eau, des écrans et des affiches qui indiquent des annonces de tests, des conseils et des consignes. Je suis de suite accueilli par un médecin qui me propose de la suivre.

On arrive dans un long couloir avec plusieurs cabines qui sont reliées à des laboratoires. Le médecin me demande d’aller dans la cabine et de revenir en sous-vêtements (Bon, je m’attends pas à ça directement, sachant que je ne suis pas fan de me retrouver en davboxer/chaussette devant une inconnue aha.) Heureusement, il se trouve que je porte un débardeur et il fait plutôt froid dans la salle! (Oui, oui, la bonne excuse.. 😉 ) Je reviens donc sans problème rejoindre la dame. Cette dernière commence à me poser quelques questions, enfin, beaucoup de questions à vrai dire, sur mes allergies, mes problèmes de santé, de peau, etc.. Elle regarde aussi l’apparence de mon corps , grains de beauté, cernes, pilosité.. L’entretien se passe plutôt bien, une photo de face pour terminer et quelques papiers à signer pour me faire prendre connaissance de l’importance des études, les choses à ne pas faire, les conditions.. Ainsi qu’un petit livret  pour ranger ces derniers.

 

En sortant, on regarde si c’est possible de participer prochainement à une étude, bingo! Ils ont besoin d’hommes pour tester un déodorant à partir du 20 décembre, je m’inscris directement à l’accueil vu que les horaires sont en adéquation avec les miens.  (Hâte de tester mon premier produit!)

En rentrant chez moi, je regarde mes mails pour la confirmation des horaires et date de l’étude. Je remarque que Dermscan m’a proposé un premier rendez-vous pour faire une visite médicale aussi. Je décide d’annuler ce rendez-vous, vu qu’il est conseillé de ne surtout pas être volontaire dans plusieurs instituts, ce qui est plutôt logique, vu les produits.

Mes études : dav

1ère étude : un déodorant pour homme.

Durée : 20 jours.

Rémunération : 38e

20 Décembre, 9H10 : je viens chercher mon premier produit. On m’appelle pour prendre un dossier de plusieurs pages, à faire signer par le médecin de l’entretien. Pendant le rendez-vous, le médecin m’explique comment je dois utiliser le produit, utilisation journalière, m’explique que chaque jour je dois noter le nombre d’applications et mes réactions pendant son usage. Elle vérifie aussi l’état de mes aisselles pour voir si je n’ai pas des irritations qui pourraient empêcher la bonne utilisation du produit. Me voilà reparti avec un produit à l’apparence très neutre, sans aucune marque.

10 Janvier, 15h30 : A la fin de l’étude, je me rends à mon deuxième rendez-vous pour faire le bilan de l’utilisation. Assez rapidement, je réponds à des questions de fin de test, quelques vérifications et me voilà déjà repartie.

2ème étude : un nettoyant visage, barbe et cheveux.dav

Durée : 1 mois

Rémunération : 38e

10 février, 16H10 : Même procédé que pendant la première étude, cette fois deux flacons, vue qu’il y avait une plus grosse utilisation avec au minimum une application de trois fois par semaine. Les conditions étaient un peu plus contraignantes que pour le déodorant car il faillait avoir un minimum de 2 cm de cheveux ainsi qu’un minimum de barbes. (Vraiment le minimum)

10 mars, 15H15 : fin de l’étude, je retourne à l’institut pour rendre mes appréciations sur le produit. De nouvelles vérifications et des questions, cette fois je rends les produits à l’institut et terminé.

BILAN :

Positif : 

  • Un travail plutôt simple voir très simple..
  • Une rémunération pas dégueulasse 4 semaines après la fin de l’étude. 
  • Les horaires bien respectés!
  • Tester des produits sympas gratuitement. 
  • Une étude proposée par mois environ. 
  • Des conseils de bonne utilisation et le détail du produit qu’on teste. 

Négatif : 

  • Un personnel pas toujours très accueillant/agréable.
  • Des horaires pas flexibles.. (Souvent le vendredi). 
  • Possible d’avoir des effets avec les produits. (Pas rassurant mais c’est un risque quand même)

Personnellement jusqu’à présent je n’ai eu aucun problème avec les études que j’ai faites. Après je ne fais pas toutes les études possibles, je choisis vraiment celle que j’ai envie d’essayer, je me force pas dans des tests qui m’inspirent pas.

Et toi, tu as déjà participé à ce genre de petit boulot? Tu as un job atypique à proposer? J’attends de tes nouvelles dans les commentaires! 😉

 

Publicités

12 commentaires sur “Devenir volontaire pour tester des produits cosmétiques ?

  1. Sympa comme job d’appoint, même si le risque d’effets secondaires est présent.
    J’ai déjà testé des produits pour des entreprises de test sur le net, mais je me souviens pas si j’avais été payée. C’est toujours sympa à faire. Tu as des produits gratis !

    Aimé par 1 personne

  2. Vraiment cool pour se faire de l’argent facilement ! Merci du partage de bon plan ! J’avoue que j’aurais trop peur d’essayer à cause des effets, je suis trop poisseuse pour ça 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah! Oui c’est assez bien! C’est vrai que la plupart des gens pensent ça.. mais les produits sont testés juste avant leur commercialisation, donc il y a très peu de risques! (Faut pas être trop poisseux ahaha!) 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Je trouve qu’ils pourraient rémunérer un petit peu mieux vu que ça peut provoquer des désagréments. 😅 Ce que je fais de temps en temps c’est que je participe aux études des doctorants qui ont besoin de participants en science cognitive par exemple. C’est rémunéré 10€ de l’heure, payé en liquide. En octobre j’ai fait 3 sessions de 3h chacunes et j’ai gagné 100 euros. Je devais faire des tâches où il testaient mon temps de réaction pour des sons, des images … C’est plutôt de l’argent facile. 😊

    Aimé par 1 personne

Un commentaire, ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s