Day 26 : Nuit blanche

Me voilà de retour du pub. J’ai facilement retrouvé mon chemin.

En arrivant, je décide d’écrire et me mettre un peu à jour dans mon carnet de route.

En allant fumer une cigarette, je fais la connaissance d’un homme un peu âgé venant de Nouvelle-Zélande. Ce qui n’est pas pour me rappeler que deux jours plus tôt, j’étais plongé dans un cadre chez Philip avec un paysage de ce pays.. Coïncidence ?

Nous discutons de généralité jusqu’à parler de végétarisme. Ça tombe bien, il est végétarien! Nous parlons de certains pays où le végétarisme est très présent, dans certaines tribus aussi..

Quand je lui demande pourquoi il est devenu végétarien ? Il me répond : « Pour une fille ». Histoire plutôt intéressante, devenir végétarien car la personne qui nous plaît est végétarienne, ça arrive bien souvent. L’influence et l’information sont au rendez-vous.

Il se fait tard, demain j’ai prévu de retrouver Carlos en fin de matinée. Je décide d’aller me coucher.

Jusqu’ici, tout va bien, il est déjà 2h du matin mais je vais tranquillement me coucher.

J’ai un peu du mal à dormir, l’auberge de jeunesse n’est pas calme, un des employés a tendance à faire du rangement tardif et adore taper du pied dans les escaliers il me semble.

Vient le calme, après une première tempête. Mais voilà deux amis qui rentrent un peu alcoolisés de la soirée, pas trop de bruit, on est bon.

Mais, quelques minutes après, je sens un truc qui touche mon pied. (Bon Alexis reste serein, c’est sûrement la couette ou le barreau de lit hein)

Eh ben faut croire que non, c’est bien une main qui caresse mon pied! Je ne cède pas à la panique mais je commence à me retourner et m’interroger sur les intentions de l’auteur de ce geste.

C’est un des amis qui venait de rentrer. Il me fixe du regard puis se retourne, revient, ainsi de suite…

Bon ça se voit que le pauvre garçon est soit un peu sec soit un peu somnambule! Je lui demande s’il va bien, pas de réponse. La chambre est sombre, j’aperçois seulement quelques traits de son visage, ce silence est un peu pesant.

Quelques minutes plus tard, je décide de me rallonger pour enfin attaquer ma nuit de sommeil. Mais de nouveau, une main froide se pose sur mon pied. Je me mets donc assis et j’attends de nouveau. Quelque temps après, il fait de même, attrape sa bouteille d’eau, tout en continuant de me regarder.

Une gorgée, deux gorgées, trois puis quatre. Il me demande mon prénom. Sérieusement ? Ce n’est pas plutôt à moi de poser des questions peut-être ? 🤔

(Entre-temps, il y a un autre gars totalement rond qui fait des allers-retours dans la chambre, je crois qu’il cherche désespérément son lit. Évidemment, il était au-dessus de moi, et évidemment le gars se baladait tout nu.. 🤔)

Bon, je lui dis une première fois, il ne comprend pas, je me rapproche en bien sûr me cognant la tête sur le lit du dessus et voilà que je fais la connaissance de Thomas, Irlandais de passage à Galway pour la compétition de cheval.

Après quelques silences, il me souhaite une bonne nuit et retourne se coucher, je fais de même. Impossible de dormir, la nuit continue (PRESQUE) dans le calme…

L’avantage de faire une nuit blanche c’est d’être le premier à la douche quand même, prendre le maximum de temps. De même pour le petit déjeuné!

En revenant de la salle de bain, je croise une silhouette familière! Oui! C’est une volontaire du Portree Hostel! Coïncidence! J’avais déjà croisé les deux Argentins à Cork, maintenant elle, l’Irlande est petit j’ai l’impression! Aha

On prend des nouvelles sur nos parcours différents, c’est vraiment sympa de croiser des personnes au tout début de mon voyage et à la fin, grande évolution!

Après ça, je prépare mes affaires pour mon départ, dans la chambre, aucun regard avec l’inconnu de cette nuit. Je m’en vais, je rejoins Carlos pour midi, nous allons manger sur son lieu de travail : The Kitchen!

Lieu très sympa, du choix et des nombreux plats végétariens, quelques vegans. Je commande un wrap, encore une fois pas déçu, mon estomac est ravi!

Le reste de l’après-midi je décide d’aller sur les bords de plage, sur le chemin de Mutton island, le vent et les vagues sont fortes. Mes cheveux ne s’en remettent toujours pas, mais la vue est une nouvelle fois incroyable. Je vais me poser sur un rocher, je ferme les yeux, j’apprécie ce moment. Un musicien juste à côté de moi rend ce moment un peu plus magique.

Le temps passe, ce soir j’ai un rendez-vous avec une dame du groupe Vegan Galway. Me voilà en direction du Secret Garden, en vérifiant mes messages, je remarque que mon rendez-vous n’aura pas lieu.. Légèrement déçu, je n’ai pas fait le trajet pour rien, décide de me laisser aller avec l’énorme choix de thés que possèdent la boutique et une délicieuse pâtisserie. Je profite d’un moment calme et apaisant dans ce lieu très charmant..

Retour chez Carlos et Joana qui m’héberge pour les prochains jours.

Il est tard, seul Carlos regarde un documentaire sur Netflix, il me donne quelques références que je devrais regarder..

La fatigue me vient après la nuit d’hier, j’ai besoin de repos!

Publicités

4 commentaires sur “Day 26 : Nuit blanche

    1. Hey! La suite arrive très très bientôt…
      Mais avec la reprise des cours, les examens qui arrivent tellement vite.. Puis toutes les petites choses du quotidien.. J’ai du mal à m’organiser on va dire!
      D’un autre côté, c’est comme si je n’avais pas envie d’écrire la fin de mon voyage…. Mais promis ça arrive très bientôt! 😉

      J'aime

Un commentaire, ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s